Carl Wyatt & The Delta Voodoo Kings - Live at Entr’pot

  • Carl Wyatt
  • Portrait
  • Interview
  • Chroniques CD
  • Discographie
  • Concerts
  • Galerie Photos

Carl Wyatt & The Delta Voodoo Kings - Live at Entr’pot

DeVille Records – 2009

Les notes de Paris on the Move

Notre note

COUP DE COEUR
Enregistré le 29 novembre 2008 à l’Entr’pot, ce très bel album fera sans doute découvrir à pas mal d’entre vous un guitariste chanteur de blues qui mérite bien plus qu’une notoriété locale car le lascar est bourré de talent, autant comme gratteux que comme auteur-compositeur. Car même si le bonhomme sait rendre hommage, et avec brio, à de grands noms du blues tels Leadbelly ou Luther Johnson, Carl Wyatt sait aussi pondre de forts belles pièces, comme ‘Rosalie’ ou encore ‘Suicide Blues’, deux titre que Carl et son nouveau band, The Delta Voodoo Kings, vous interprètent en fin de ce CD.
Sûr qu’avec un nom de groupe pareil, on sait à quoi s’attendre, et qu’on ne risque pas tromperie sur la marchandise, et c’est pourquoi je ne peux que vous recommander de foncer sur le site web du tout jeune label qui a produit et diffuse ce CD, DeVille records, et dont l’adresse est www.devillerecords.com
Vous ne regretterez pas votre achat, parole de Frankie Bluesy, surtout lorsque je vous aurai dit que ce Carl là a ferraillé avec des pointures: Archie Lee Hooker, Big Bo McGee, Little Whitt Wells, T.W. Henderson, Sharon Lewis, Noël Redding, John Lee Hooker,…
 
Côté musiciens qui accompagnent Carl Wyatt, faut que je vous refile les noms car les gars n’ont pas volé leur surnom de Kings : vous avez Alex Logel à l’orgue Hammond, Yves DeVille à la batterie, et Apollo Munyanshongore à la basse, un mec dont le prénom déjà vous fait comprendre qu’il est non seulement sur orbite, une orbite musicale bien plus haute que celle de pas mal de bassistes que je croise à longueur d’année, mais avec un jeu absolument dément qui vous oblige à monter le son, et tant pis pour les voisins.
 
Côté titres alignés en ce 29 novembre, je vous recommande, et c’est justice, non pas certaines reprises superbement bien interprétées, mais quelques unes des compos de Carl Wyatt: ‘The Blues I’m Living’, un très beau blues qui débute lentement avant de s’envoler, et dans lequel je vous recommande non seulement le solo de Alex Gordel à l’orgue Hammond (quel son, punaise, quel son!!!) mais aussi les longues envolées de Carl à la six cordes. Autre grosse pièce sur cet opus, ‘Rosalie’, et ses presque quinze minutes de blues endiablé, qui précède un ‘Suicide Blues’ très roots et qui vous embarque pour un vol aller (et sans retour) pour le Delta.
 
Et lorsque je vous aurai précisé que le CD (car y’a aussi un DVD) vous propose plus de 72 minutes de bonne, de très bonne zik, alors vous n’hésiterez plus une seconde et vous vous précipiterez sur ce vrai bon CD. Un CD qui vaut mille fois plus que pas mal de daubes qu’on vous refile dans les bacs et qui dépassent à peine les 40 minutes. Alors faites le geste, et le bon, et tapez www.devillerecords.com
 
Frankie Bluesy Pfeiffer

Sur le même artiste

Carl Wyatt - Texas Twister