Big Mama Montse – 25TH Anniversary

Blues
La grande Dame espagnole du Blues nous offre aujourd’hui avec ce CD son plus beau cadeau d’anniversaire, célébrant ses 25 années de carrière au travers de cette nouvelle galette proposant douze reprises toutes de bleu vêtues. Elle a sollicité pour l’occasion un certain nombre de grands noms du genre musical en question: Bessie Smith, Taj Mahal, Big Bill Bronzy, Sam Cooke ou encore Fats Domino, plus 8 auteurs compositeurs

Big Mama & The Crazy Blues Band – Blues All Over

Blues
C’est avec un immense plaisir que nous croisons Big Mama au gré de nos errances musicales européennes. Parfois journaliste et correspondante de nos amis français du magazine Blues & Co, très souvent artiste, sur scène comme backstage, comme au festival de Hondarribia où elle rendait visite à ses compatriotes espagnols, ou comme lors du European Blues Union Challenge, à Berlin, en 2011 et en 2012.

Big Mama – Blues Rooted

Blues
Ce disque de la Diva espagnole a de quoi surprendre à plus d’un égard. Elle signe ou cosigne neuf des compositions du nouvel opus et, une fois de plus, elle rappelle tout d’abord le lien existant entre les blues de tous les continents et les racines de cette musique avec d’un côté le berceau originel au travers d’Africa, tout d’abord, puisque c’est là que tout a commencé, puis une reprise de Bob Marley, porte-paroles des exilés noirs dans les Caraïbes

Big Mama – Big Mama & The Blues Messengers

Blues
C’est accompagnée par un Big Band que Big Mama enregistre ‘live’ cet album intitulé Big Mama & The Blues Messengers. Cela se passait les 6, 7 et 8 avril 1993, à La Boite de Barcelone, avec Julian Vaughn à la batterie, Francesc Capelle au piano et aux claviers, Santi Prat à la basse, Aljosa Mutic au sax ténor, Gilles Berthenet à la trompette ténor, Pere Enguix au trombone et Amadeu Casas à la guitare. J’aime mieux vous dire que

Big Mama – Tableau de Blues

Blues
Il n’y a pas que les Baléares, la Costa del Sol et j’en passe, de l’autre côté des Pyrénées. Il y a en Espagne de nombreux festivals de blues, d’encore plus nombreux amateurs de la musique bleue, et des artistes de très grande classe. La Big Mama dont je vous parle doit sans nul doute son surnom de scène davantage à son immense talent qu’à toutes autres sortes d’allusions, car du talent, elle en a, je peux vous l’assurer.