CHARLIE MUSSELWHITE – Mississippi Son

Alligator / Socadisc
Blues
CHARLIE MUSSELWHITE - Mississippi Son

Natif de Kosciusko dans le Mississippi (mais ayant grandi à Memphis), Charlie Musselwhite migra tout jeune vers le South Side de Chicago, où il trouva refuge auprès de Big Joe Williams, avant de se frayer une niche bienveillante parmi les légendes des clubs locaux telles que Muddy Waters, Big Walter Horton, Howlin’ Wolf, Rice Miller, Little Walter et Junior Wells. Avec près de quarante albums à son actif depuis 1967 (sans compter ses collaborations notoires avec John Lee Hooker, les Dynatones, James Cotton, Billy Branch, Sugar Ray Norcia, Ben Harper, Superdownhome et GA-20), il s’est hissé en un demi-siècle au rang des figures tutélaires du blues contemporain. Universellement reconnu pour ses talents d’harmoniciste, on ignore trop souvent encore quel guitariste doué il demeure aussi. Et c’est sans doute le mérite premier de ce superbe album que de restaurer cette évidence, tout comme l’empreinte qu’imprimèrent jadis les premiers Maîtres du Delta blues sur un jeune gommeux dès lors surnommé Memphis Charlie. Ayant récemment déserté la Californie (où il résidait depuis des décennies) pour revenir s’établir près de ses racines à Clarksdale, Musselwhite délivre sans doute ici son album le plus roots à ce jour. Entre John Lee Hooker (“Crawling King Snake”) via Yank Rachell (“Hobo Blues”) et Muddy Waters (“Stingaree”), Big Joe Williams (l’instrumental à la guitare acoustique “Remembering Big Joe”), Charley Patton (“Pea Vine Blues”) et Lightnin’ Hopkins via Guy Clark (“The Dark”), Charlie glisse huit originaux de sa plume, et n’emploie une section rythmique concise que sur la moitié des titres. La reprise de son propre “My Road Lies In Darkness” (initialement paru sur “Ace Of Harps”) surpasse ainsi en émotion l’original (qui n’en manquait pourtant déjà guère). Si, par ces temps où l’on qualifie de blues nombre de mixtures frelatées, on vous demande de quoi il retourne en la matière, passez donc ce disque.

Patrick Dallongeville
Paris-MoveBlues Magazine, Illico & BluesBoarder

PARIS-MOVE, May 18th 2022

::::::::::::::::::::

Album à commander ICI

Edition vinyle recommandée!