Toto – Toto XIV

Frontiers / Harmonia Mundi
Rock

Toto XIV vaut-il ses 9 ans d’attente? Non. Mais comme nous avons une propension chez Paris-Move à toujours voir le verre à moitié plein, nous louerons la qualité de trois compositions maîtresses. Pour ’21st Century Blues’, Steve Lukather s’est inspiré de ses lectures matinales de gros titres: violence, racisme, famine… L’envie de rompre avec les progressions d’accords ringardes du Pop/Rock et de réintroduire de la mélodie est tangible. Comme pour en finir avec cette idée fausse qu’un musicien sachant lire une partition ou aligner plus de trois notes est incapable de produire une musique qui ait une âme. L’écoute au casque est plus que conseillée pour profiter de toutes les subtilités. Le gros oeuvre de ‘Chinatown’ a été abattu par David Paich en 1977, avant même le début officiel du groupe. L’auteur du génial ‘Lovers In The Night’ (1982) n’a eu qu’à lui trouver une fin digne de ce nom. Enfin, ‘Great Expectations’, cosigné Steve Lukather/Joseph Williams, devrait contenter les nostalgiques du seul album un tant soit peu Prog’ du groupe: Hydra (1979). Pour faire court, le reste est moins consistant que du Issa, la Cindy Sander de l’AOR chez Frontiers.

Jean-Christophe Baugé
Metal Obs’ / Blues Magazine / Paris-Move
TOTO