Tina Turner – Tina !

EMI – 50999 243351 26
Rock

Dans la vie, y’a compil et compil. Y’a des compils qui vous proposent, dans l’esprit, un ‘Best Of…’ de l’artiste, en compilant simplement les meilleurs titres de ses albums, et puis y’a les compils qui sont plus qu’une compil: non seulement un Best Of…, mais un album qui mixe les meilleurs titres des albums studio avec des enregistrements en ‘live’ et des inédits, et ce ‘Tina !’ là est de ces compils-là, une indispensable tant la quantité est du niveau de la qualité proposée. Presque fort logiquement, l’album débute par la monumentale reprise du ‘Steamy Windows’ de Tony Joe White ; une reprise qui me fait encore penser que le jour où la belle Tina enregistrera un ‘Tribute’ au renard des marais, ce sera un album culte, incontournable, car elle dispose de ‘la’ voix qui donne aux chansons de Tony Joe White une autre dimension, une autre vie, une énergie qui les transcende pour l’éternité. Bien entendu que vous retrouverez les titres des 60’s et 70’s, comme ‘River Deep – Mountain High’, ‘Nutbush City Limits’, mais aussi le fameux ‘Acid Queen’ que Tina chanta dans l’opéra rock Tommy, écrit par Pete Townshend en 1975, et le tube planétaire que fut ‘Private Dancer’, écrit en 84 pour Tina par le chanteur-guitariste des Dire Straits, Mark Knopfler. Figurent (bien entendu) également sur le CD deux chansons enregistrées pour deux films cultes: ‘We Don’t Need Another Hero’ (pour ‘Mad Max’, film dans lequel Tina joue d’ailleurs) et ‘Goldeneye’(pour le film ‘Goldeneye’ et le plus célèbre espion de Sa Majesté, James Bond 007). Trois titres ‘live’ vous sont proposés: ‘Let’s Stay Together’ et ‘I Can’t Stand The Rain’ (enregistrés tous deux à Amsterdam, en 99), mais aussi l’incontournable ‘Addicted To Love’, signé Robert Palmer et auquel ‘la femme aux plus belles jambes du show-business’ (je le dis et je le pense, tout comme vous, d’ailleurs !) donne une envergure énorme, une puissance folle. Un punch que vous retrouvez également dans l’enregistrement effectué en 1993 de ‘Proud Mary’, chanson de John Fogerty que Tina chantait déjà dans les 70’s,….mais c’était une autre époque. En Bonus, EMI vous offre deux titres encore jamais édités: ‘It Would Be A Crime’ et ‘I’m Ready’, deux titres signés G. Chambers / P. Monahan, enregistrés avec le sorcier Mark Taylor aux claviers, et qui me laissent à penser que le prochain album de Tina Turner sera une bombe. En attendant, ne ratez pas ce ‘Tina!’-là. Dans la vie, y’a compil et compil. Y’a des compils…., mais cela, vous le savez déjà, je pense.

Frankie Bluesy Pfeiffer
Blues Magazine & Paris-Move
Tina Turner