RAOUL FICEL – Sur La Route

Bluesiac
Blues
RAOUL FICEL

Sixième album en près d’un quart de siècle pour le Gascon Philippe Coudougnan (alias Raoul Ficel), par ailleurs membre actuel des Vieux Briscards du Blues, auprès de ses comparses Cadijo et Hot Pepino. On le trouve ici entouré d’un trio qui comprend sa propre fille Zoé (à la guitare acoustique et aux chœurs), ainsi qu’une impeccable section rythmique locale. Contrairement à ce que son titre indique, “Danser Le Rock & Roll” ne se limite pas au territoire de nos Dick, Eddie et Johnny nationaux, pour arpenter plutôt allègrement les sentiers zydeco. “Pas Tout Juste” et “Me La Couler Douce” lorgnent tellement vers Lazy Lester et Jimmy Reed que l’on croirait presque que Raoul Ficel se propose de reprendre la licence déposée jadis en la matière par le grand Benoît Blue Boy, tandis que “Ma Chérie, Ma Belle” emprunte ensuite le sillage de Bo Diddley. “J’sais Plus” en fait magistralement autant avec John Lee Hooker et Muddy Waters, et “Stompin’ At Greg’s” s’avère un jump instrumental offrant à ce bon Raoul l’occasion d’exprimer ce qu’il doit à Earl Hooker, T-Bone Walker et autres Jimmy Dawkins, tandis que “Regarde Mieux” s’inscrit dans la ligne des trépidants J.B. Hutto et Hound Dog Taylor. Summum de coolitude, la plage titulaire conclut en délicatesse cet album lumineux (le temps de se souvenir que Raoul Ficel n’est pas qu’un guitariste émérite, mais aussi un harmoniciste accompli). Comme chez ses aînés Patrick Verbeke et Benoît Billot, il ne nous a jamais traversé l’esprit à son écoute d’aborder la question du blues en français. Normal: avec Raoul, elle ne se pose même pas.

Patrick Dallongeville
Paris-MoveBlues Magazine, Illico & BluesBoarder

PARIS-MOVE, April 17th 2020