Gaël HORELLOU – Tous Les Peuples

Breakz / Socadisc
World Jazz

Comme certains n’ont pas été longs à le déceler, le jazz, je n’y entrave pas grand chose. Mais je m’y risque tout de même de temps à autre, comme ça, par défi. Et avec ce nouvel album de Gaël HORELLOU, je suis verni, car bien qu’étant aussi nul en histoire du jazz qu’en matière de pré-Raphaëlisme, là, ça me parle, et on devrait être nombreux dans ce cas. Résumons l’affaire: affichant près de trois décennies d’expérimentations diverses au compteur (c’est ça, le jazz), et arborant de ce fait un CV conséquent (Laurent De Wilde, Luigi Trussardi, NHX, Ari Hoenig, Marcus Miller…), notre Gaël tombe soudain en pamoison pour les rythmes des DOM-TOMs, et en particulier ceux issus de l’île de la Réunion. De cette rencontre surgit d’abord en 2017 l’album “Identité” (élu disque de l’année par TSF Jazz), dont celui-ci s’avère la suite inspirée. Aussi jubilatoire qu’irrésistiblement dansant, ce cocktail métissé évoque une jam explosive entre le Santana band d’il y a un demi-siècle et Touré Kunda, avec des cuivres et des chants dégorgeant un feeling auquel aucun mélomane sensé ne saurait résister. J’explique et argumente: côté percus démoniaques et démultipliées, il n’y a certes pas photo, mais avec son toucher entre Carlos Devadip et Larry Coryell, le guitariste Nicolas Beaulieu et l’organiste fou Florent Gac font monter une sauce pimentée à laquelle le sax alto exalté du patron répond au quart de ton. Captée live à Saint-Paul de la Réunion, voici donc une bacchanale polyrythmique, et une véritable fiesta!

Patrick Dallongeville
Paris-MoveBlues Magazine, Illico & BluesBoarder

PARIS-MOVE, May 13th 2019

::::::::::::::::::::::

Gaël HORELLOU – Tous Les Peuples – sur Soundcloud, ICI