Duke Robillard – Duke’s Box, The Blues And More

Dixiefrog/HarmoniaMundi
–DFGCD 8657
Blues

J’en ai reçu et entendu des compilations: celles qui font testament, d’autres qui donnent dans la nostalgie un peu lourdingue et d’autres, comme ce Duke’s Box, qui donnent un bon coup de balai aux mauvaises critiques. Ici, pas de ‘Best Of’ genre ‘fourre tout’ dans lequel on recycle le bon et le moins bon, et encore moins de ‘Best Of’ réducteur où on vous fait la sélection des sélections sur un seul CD (et souvent à peine à moitié rempli…!). Non, ici c’est tout le parcours du grand Duke Robillard qui a été passé au peigne fin pour en ressortir les pièces indispensables, incontournables, et sans les compter. En se consacrant d’abord aux choix des titres à faire figurer dans cette compil, sans y oublier bien entendu des titres moins connus, et en y rajoutant quelques surprises que sont les ‘Previously unreleased’ tracks, ces morceaux encore jamais entendus qui font saliver tous les fans et qui font d’une compil comme celle-ci un ‘indispensable’, voire un collector.

Résumer au travers d’une sélection de morceaux 20 ans de carrière n’a pas du être une mince affaire. Guitariste, chanteur, compositeur et producteur reconnu, consacré par deux W.C. Handy Awards en 2000 et 2001, Duke Robillard fut celui qui fonda le Roomful Of Blues et remplaça Jimmy Vaughan au sein des Fabulous Thunderbirds, avant de se consacrer à une carrière solo particulièrement prolifique. 

Au travers des 3 CD proposés dans ce Duke’s Box, vous réentendrez le Duke auteur-compositeur au travers de nombreux titres tels ‘World Of Blues’, ‘Train to Texas’, ‘Red Dog’, ou encore ‘Stratisfied’ et ‘Fishnet’, mais vous découvrirez (ou re-découvrirez, pour les fans du Duke) de magnifiques versions de ‘Love Sick’ et ‘Everything is Broken’ (Bob Dylan), ‘Two Bones And A Pick’ (T-Bone Walker), ‘Too Much Stuff’ (Eric Bibb), et l’une de mes préférées, l’énorme version de ‘Low Side Of The Road’, de Tom Waits.

Côté Bonus tracks, je vous recommande la très belle adaptation de ‘Rehab’ (Amy Winehouse) et le jamais sorti/jamais publié/jamais entendu ‘The Return Of Duke’s Mood’, extrait des sessions Groove-A-Rama.

Tout cela pour vous dire que vous pouvez balayer d’un revers de la main toutes les remarques habituellement faites sur les compils pour vous précipiter sur celle-ci: une compil, certes, mais une vraie compil, de grande qualité, et sur 3 CD. Indispensable, vous disais-je!

Frankie Bluesy Pfeiffer
Blues Magazine & Paris-Move

Duke Robillard