Fred Chapellier et Billy Price - Night Work

Fred Chapellier et Billy Price - Night Work

Dixiefrog/HarmoniaMundi –DFGCD 8661

Les notes de Paris on the Move

Notre note

 

Mine de rien, y’a déjà les deux noms sur la couv du digipack qui vous font comprendre que l’objet du délit proposé ici va vous filer une p’tite claque, parce que Billy Price et Fred Chapellier ce n’est pas une combinaison marketing de fin d’année pour relancer les ventes de CD. Non, ce duo est la suite logique de la venue de Billy Price, chanteur du regretté Roy Buchanan, aux sessions menées par Fred pour la sortie de son ‘Tribute To Roy Buchanan’, sans doute l’un des meilleurs albums de blues (électrique ou pas, je ne vois pas où est le problème!) de l’année 2008.

Sûr que derrière leurs lunettes noires, en photo de couv, le Fred et le Phil, ils vous regardent avec malice, sûrs d’eux. Hé oui, car une fois le CD enfourné dans votre lecteur vous prenez une énorme claque. Enorme, tant tout est nickel, rutilant (je comprends le pourquoi des lunettes noires, les gars!), somptueux. En commençant par le son, d’abord. Un son bien rond et sans aspérités, où les graves les plus profonds rugissent autant que les aigus les plus prononcés. Les bassistes de service, Abder Benachour (invité sur trois titres) et Paul Thompson (écoutez le sur le second titre, ‘My Love Comes Tumbling Down’: énorme, le lascar, énorme!), vous en mettent plein les enceintes et sans avoir à gonfler le son par un caisson de basse. Avec ‘Night Work’, yes, vous avez entre les mains l’un des tous meilleurs CD pour choisir votre prochaine chaîne stéréo, une vraie de vraie, quoi, et pas une de celles qu’on vous refile pour écouter des CD piratés en MP3. Bref, et vous m’aurez compris, foncez chez votre disquaire, votre voisine (ou voisin, c’est selon), sur le site de Dixiefrog (surtout !), et refusez toute copie de ce monumental ‘Night Work’ tant l’original, le CD, vaut tout l’or du blues-monde. Un CD, oui, qui vous fera sans doute vous poser pas mal de questions sur bon nombre d’albums que vous gardez encore.

Parmi les quelques reprises figurant sur cet opus, ne ratez pas la superbe interprétation de ‘Love and Happiness’, mais ce sont surtout les compos du duo Price-Chapellier que je vous recommande car elles traduisent une telle harmonie et une telle entente entre les deux lascars que je ne peux que saliver sur un prochain, oui, oui, ‘leur’ prochain opus.

Même s’il est quasi indécent de faire ressortir quelques titres de ce superbe album, je ne peux m’empêcher de vous recommander le très beau ‘Under The Influence’ et son rythme chaloupé, l’excellent ‘All The Love In The World’ et le somptueux ‘When The Light Came On’, sur lequel la guitare de Fred va vous en faire connaître, des frissons!

Magique, la voix de Billy Price irradie tous les titres de ce timbre si particulier qui le rend inimitable, unique, et lorsque vous l’entendez chanter l’amour sur fond de cuivres, comme sur ‘All The Love In The World’, vous avez le remède à vos soirées qui manquent de bleu, le bleu bluesy le plus lumineux. Et puisque le duo a pensé à tout, et à vous, laissez le CD continuer sa route et écoutez ‘Champagne Blues And Pittsburgh Soul’, pour le champagne, les bulles, le pétillant, tout ce qui va faire de vos soirées bluesy les plus belles de votre vie.

Je vous l’avais bien dit: après avoir écouté ce ‘Night Work’, vous vous poserez sans doute pas mal de questions sur bon nombre d’albums que vous pensiez excellents, car là, entre les mains et entre les oreilles vous avez l’un des indispensables de cette année. Voire de la décennie, foi de Frankie Bluesy!


Frankie Bluesy Pfeiffer
 Paris-Move, Blues Magazine & Blues Matters