RAY CHARLES – Antibes 1961

Frémeaux & Associés
Jazz

Celui que l’on surnommait à juste titre “The Genius” se produisit pas moins de 13 fois au Jazz Festival d’Antibes-Juan-les-Pins, mais ce coffret n’en recèle pas moins un caractère exceptionnel. Tout d’abord, c’était la toute première fois que Ray Charles se produisait à l’étranger. L’initiative en revenait à notre compatriote Frank Ténot, alors animateur avec Daniel Filipacchi de l’émission d’Europe 1 “Pour Ceux Qui Aiment Le Jazz”. Brother Ray Charles traversait alors une période de transition, entre son engagement chez Atlantic et son nouveau contrat discographique chez ABC, qui allait lui ouvrir une ère plus maniérée (et plus ouvertement crossover). Impressionné par le casting de jazzmen qui avait présidé à la précédente édition du festival (la première), Ray Charles avait fait le déplacement avec l’essentiel de l’orchestre qui l’avait accompagné sur ses faces Atlantic. Comme de coutume, il avait laissé ses musiciens chauffer l’assistance près d’une demi-heure durant, avant de s’emparer du micro pour un trépidant “Let The Good Times Roll”. En 4 CD, ce coffret restitue fidèlement l’intégralité des concerts qu’il donna les 18, 19, 21 et 22 juillet 61, et si la captation s’en avère parfois rudimentaire, cette collection s’agrémente néanmoins de bonus à tomber. Outre deux titres captés en 1953 à New-Orleans (en tant qu’accompagnateur du chanteur local Tommy Ridgley), il propose pas moins de quatre plages enregistrées dans la même ville (et la même année) en tant que pianiste de l’immense Guitar Slim (dont les hits “The Things I Used To Do” et “I Done Got Over” !). Pour faire bonne mesure (et achever l’amateur averti), s’additionnent à la martingale un titre où le Genius accompagne le légendaire Big Joe Turner (à New-York en octobre 57), et quatre plages où il en fait autant (au piano et à l’orgue) pour la grande Lula Reed, à L.A. en août 62. Si l’on précise que les titres orchestraux qui ouvrent chacun de ces quatre concerts furent arrangés par Quincy Jones en personne (sous la houlette duquel Ray Charles allait bientôt enregistrer le classic album “Genius + Soul = Jazz”), on mesure à quelle aune évaluer cette anthologie (supervisée par Joël Dufour, spécialiste incontesté du génie). Tout bonnement terrassant…!

Patrick Dallongeville
Paris-MoveBlues Magazine, Illico & BluesBoarder

:::::::::::::::::::::::::::::::

Album que vous pouvez retrouver sur le site de Frémeaux et Associés: ICI

“Réalisé par Joël Dufour, le plus grand spécialiste du “Genius”, cet opus regroupe pour la première fois, en intégralité, le live de Ray Charles à Antibes/Juan-les-Pins de juillet 1961. Premier engagement de Ray Charles à l’étranger, ce concert culte allait être le premier d’une longue lignée et initier cette belle relation d’estime entre l’artiste et le public français. Joël Dufour a par ailleurs sélectionné une quantité mirobolante de titres bonus et inédits, où l’on retrouve notamment le pianiste en formidable accompagnateur, pour faire de ce coffret 4 CD une référence incontournable pour tout amateur de Brother Ray.” – Patrick FRÉMEAUX