Céline Bonacina – Fly Fly

Cristal Records / Distribution Sony Music
Jazz

Céline Bonacina, la reine du saxophone baryton européen est de retour avec un nouvel album “Fly Fly”, dont les compositions sont d’elle-même et du génial contrebassiste Chris Jennings. On retrouve à la batterie Jean-Luc Di Fraya, qui apporte également une belle couleur à l’ensemble, de par l’intelligence de son jeu. Le premier titre de l’album,, “Still Running”, pour une raison étrange, me rappelle son tout premier album “Vue d’en haut”, et la complicité d’écriture entre Céline est Chris donne à l’ensemble de cet album une énergie particulière, qui montre aussi à quel point l’évolution de Céline Bonacina, dans son art, souffle comme un vent de liberté, dans lequel, elle aussi use autant d’énergie que de finesse.
Céline Bonacina, c’est un son qui s’impose, reconnaissable entre tous, des compositions souvent inspirées de mélodies ou rythmes de la Réunion ou elle a passé 7 ans de sa vie d’artiste, avec un chapitre qui clot cette période avec le CD “Vue d’en Haut”, puis, repérée par le guitariste et producteur Nguyên Lê, c’est un passage sur le label allemand ACT, avec les albums “Way Of Life” et “Open Heart”, des centaines de concerts, des collaborations diverses et variées, et un album plus classique, paru chez Cristal Records en 2016, “Crystal Rain”, qui, de mon point de vue, est la conclusion d’un autre chapitre dans la carrière de Céline.
“Fly Fly”, c’est complètement Céline Bonacina. Pas seulement celle qui a joué longtemps à la Réunion, mais celle qui aime et compose des pièces plus classiques parfois, utilise sa voix, ou des voix, comme des instruments flottant dans les airs pour renforcer une forme de dramaturgie astrale. Ce qu’apporte Chris Jennings sur cet album, c’est justement la possibilité d’exploiter toutes ces facettes musicales que Céline aime tant, lui aussi grand voyageur. Si ce n’est pas encore fait, plongez-vous d’urgence sur son album “Drum’n Koro” ou sur ses collaborations avec Nguyên Lê, ou encore sur le New Trio de Joachim Khün. Autant de façons de savourer et comprendre la qualité de son apport artistique sur cet album “Fly Fly”.
Jean-Luc Di Fraya est tout aussi important sur cet album. Lui qui a travaillé avec des monstres sacrés comme Louis Wisberg, Hadouk Quartet, Raphael Imbert ou encore Sixun, amène ici un jeu entre batterie et percussions d’une souplesse et d’une finesse qui renforce parfaitement chaque composition. Même chose concernant l’élégance du jeu du guitariste Pierre Durand, qui lui aussi a un prestigieux parcours derrière lui, qui lui permet aussi d’apporter de beaux éléments de décor sur les œuvres de Céline et Chris. “Fly Fly”, c’est ça: des musiciens hors norme qui se sont donné rendez-vous sur cette galette pour un moment de pure(s) culture(s), un beau voyage autour de la terre, pour toucher notre sensibilité.
Au fil des années, Céline Bonacina à mûri, fait grandir son œuvre et son ‘son’, comme peu d’artistes en sont capables. Elle est à placer au même rang que des artistes comme Terry Lyne Carrington, Esperanza Spalding et quelques autres, de grands artistes qui imposent le respect de par la qualité de leur art. Ajoutons que le mixage de Nguyên Lê est comme toujours, sublime, et si vous avez aimez toutes les époques discographiques de Céline Bonacina, “Fly Fy”, boulversera – dans le bon sens – vos émotions.

Thierry DocMac
Bayou Blue Radio – Paris-Move

PARIS-MOVE, September 14th 2019

:::::::::::::::::::::

Céline Bonacina fait partie de ces artistes dont la musique vous touche au coeur et à l’âme. Entourée de musiciens dont le talent indiscutable contribue à rehausser encore plus la magie produite par cet album, Céline Bonacina démontre ici toute la finesse et toutes les subtilités de sa palette musicale. En l’écoutant, on ressent la même vague émotionnelle que celle qui nous fait frissonnner en entendant Chet Baker chanter et jouer. Rares sont les artistes qui vous procurent au travers d’un disque un ressenti aussi fort, et Madame (avec un grand M) Céline Bonacina fait partie de ceux-là. Un disque majeur, par une artiste dont la discrétion et la gentillesse sont proportionnelles au génie musical qui l’habite.
“Fly Fly”, en un mot? Monumental.

Frankie Pfeiffer
Rédacteur en chef – Paris-Move

Photos de Céline Bonacina: © Thierry DocMac

“Fly Fly” sera disponible le 18 octobre 2019 chez Cristal Records / Distribution Sony Music

Céline Bonacina Awards:
— Prix de groupe Concours Jazz de la Défense 2007
— Prix Tremplin Rezzo Jazz à Vienne 2009
— Nomination aux Victoires de la Musique catégorie “Révélations” 2011
— Sélection pour le programme Take Five Europe 2012
— Talent Jazz Adami 2013
— BMW Welt Jazz Award 2019 – Prix du public (Allemagne)

Site web de Céline: ICI

Discographie:
“Vue d’en haut”: ICI
“Way Of Life” : ICI
“Open Heart”: ICI
“The ACT Family Special Project”: ICI
“Chrystal Rain”: ICI

“Fly Fly”: ICI

Concerts:
21 Nov. 2019 / – concert de sortie de l’album – Studio de l’Ermitage, Paris (75)
22 Nov. 2019 / Trempolino, Nantes (44)
23 Nov. 2019 / Théatre Le Marais, Challans (85)
30 Nov. 2019 / Salle Jean-Cutullic, Paimbœuf (44)
17 Jan. 2020 / Théâtre de Sartrouville, Sartrouville (78)