BIG DADDY WILSON – Deep In My Soul

Ruf / Socadisc
Blues, Soul Jazz

Sur Bayou Blue Radio, “Deep in My Soul” est bien entendu un album indispensable, et ce n’est pas Eric Bibb, fan de Big Daddy Wilson de la première heure qui me contredira. Installé en Europe depuis longtemps, Big Daddy Wilson se remémore ses jeunes années dans le sud des USA, où ses parents lui mettaient entre les mains et dans l’esprit un lien fort avec l’église pour tenter de lui faire échapper aux gangs et à la drogue. Le Blues et son pouvoir magique, Big Daddy le rencontrera à partir de 1979, alors qu’il est engagé dans l’armée américaine et basé en Allemagne, devenue son pays d’adoption.
La foi, aux USA, n’ayant pas connu les exactions historiques des catholiques, comme en Europe, y est quelque chose d’aussi naturel que l’air et l’eau, le sel et le feu. Vous entendrez donc ici ou là le nom de dieu “Jehova”, pas de quoi vous offusquez si vous écoutez régulièrement du reggae ou l’abréviation du nom de dieu en “Jah” résonne à tous les étages. De l’influence des églises dans la musique noire américaine, qui est évidente, terreau d’entraînement vocal et musical de très nombreux artistes au cours de l’histoire américaine, Big Daddy en est un des plus beaux héritiers, et des plus incontestables. “Deep In My Soul” fait résonner les chants des églises du sud des États-Unis et de ce qui brille au fond du cœur de l’artiste, cette culture musicale que seuls les artistes noirs américains détiennent fièrement et qui a su séduire le cœur de très nombreux fans dans le monde.
“Deep In My Soul”, ou “Au plus profond de mon âme”, est en somme un retour aux racines, réussi en tout point, admirable, et produit par Jim Gaines (Santana, Stevie Ray Vaughan), servi à la guitare par l’excellente Laura Chavez, avec des chœurs à faire rêver les étoiles et frissonner le ciel, et la voix magistrale de Big Daddy Wilson. Il est bien difficile, presque impossible, de cantonner Big Daddy au seul style Blues, car l’homme chante et pense comme un jazzman et cela se ressent sur chaque titre, et c’est aussi sans doute cela, l’art, le talent de faire ce voyage dans sa mémoire, son histoire et ses rêves, et à cet exercice-là, Big Daddy Wilson est un maître. Incontestable!

Thierry Docmac
Bayou Blue Radio – Paris-Move

:::::::::::::::::::

Deep In My Soul sera disponible le 18 mars chez Ruf Records.

Et si vous vous intéressez à la musique noire, vous pouvez nous suivre désormais aussi sur une radio aux USA: “Mind & Soul” sur 101.3 FM à Omaha. C’est le dimanche entre 18h et 19h (heure locale), et dans l’émission “Bayou Blue Jazz et Compagnie”, nous parlons de la musique noire actuelle et du monde entier ainsi que de tout ce qui s’en approche de près ou de loin…